GUIDE DES VACANCES EN SINISTRIE

Publié le par Les RadiKals TrieuRs

GUIDE DES VACANCES EN SINISTRIE

Il est de coutume de souhaiter à ses proches, à ses collègues de travail et plus largement à tous, une bonne et heureuse année à l'issue du dernier jour de l'année  . Presque soulagé, chacun se prend à rêver à une meilleure année comme si la précédente avait été mauvaise pour tous . Il semble que ce constat ne soit pas exact .

Les plus riches affichent leurs bénéfices mirobolants sans vergogne, les plus ou moins riches sillonnent la planète à la recherche d' hypothétiques privilèges à condition de payer le prix . Pourtant , durant 2016, les guerres ont fait rage à divers endroits du globe, le terrorisme est partout sous vraies ou fausses bannières; quand il ne s'agit pas de la guerre psychologique ou chimique pour tous . Les éléments se sont déchaînés un peu partout dans le monde laissant des régions entières dans le chaos . Que dire des drames ordinaires qui frappent quotidiennement et aveuglement partout , résultants des effets collatéraux de la déliquescence des équilibres boostés par la schizophrénie devenue le seul modèle d'adaptation à la sinistrose ambiante ?

Devons nous voir là une logique de causes à effet ? Les plus riches responsables ! Quelques milliers de personnes seraient -elles les seules à tirer les marrons du feu? Seraient -ils seulement des monstres avides et sans âme, uniquement motivé par les chiffres de leurs comptes en banques et du pouvoir que l'argent leurs donne? Ou serions nous tous responsables de cette dégradation galopante de nos sociétés prétendument modernes parce que passivement nous acceptons les règles du jeu imposé en échange d'un peu de confort illusoire ?

Serions nous complices et acteurs de l'effondrement en cours ? Ou alors, serions nous les jouets crédules d'un vaste jeu de dupes qui nous conduit à croire que demain ça ira mieux parce que la nouvelle années sera ,à coup sûr ,meilleure que la précédente ...

 

L'homme a besoin de croire mais il pense que c'est plus simple de croître sans limite . L'homme sans le savoir a créé ses bourreaux , ses geôliers , ses stars , ses hommes riches ou pauvres , ses victimes et toutes les conditions de son incarcération à vie dans le meilleur des mondes . Autrement dit ,chaque jour, nous construisons notre avenir sans savoir que la route que nous suivons depuis quelques décennies est une autoroute sans sortie où le seul droit que nous ayons, est celui de payer pour consommer afin de ne pas mourir d'ennui . Pour nous rassurer nous voulons contraindre ceux qui ne sont pas encore sur l'autoroute d'y entrer de gré ou de force, y compris en brandissant la démocratie et les droits de l'homme, c'est encore mieux et tellement humain . Le meilleurs des mondes pour tous c'est notre seule chance de ne pas voir à quel point nous faisons fausse route . Alors les riches , les pauvres , les gentils , les méchants sont tous embarqués sur des esquifs de fortune, pour certains avec chauffeurs,pour d'autres avec des rames et pour d'autres encore, à la nage . Pour la sécurité ? pas de problème, la route est parsemée ici ou là de postes de secours pour débarquer ceux qui n'en peuvent plus , ceux- là sont trop faibles pour continuer le voyage . Notre modèle n'aime pas la faiblesse à moins qu'elle rapporte gros . Alors cette belle autoroute est jonchée de cadavres que plus personne ne voit , chacun pris dans le flux des codes et des contraintes numériques , des lois , des documents administratifs , des protocoles , des directives , des injonctions et des factions rivales , des politiques , de la finance planétaire, de la mort lente et de la vie éternelle , des opérations en bourses et chirurgicales , des fonds souverains et des corps vacants , des vacances à l'étranger sans étrangé, des hôtels de luxure et des paradis artificiels ou fiscaux , des mondes virtuels à deux balles et des jeux de hasard qui n'en sont plus, des pip shows tièdes et des sex tape par SMS ,par smart aphone et plan X sur la comète en réseaux sociaux à la sauce numérique . En deux mots la folie douce avec antalgiques obligatoires et neuroleptiques conseillés . Un goût de SOMMATION dans la bouche et l'effet d'un SOMA pour supporter l'insupportable .

Qu'allons nous dire à la fin de cette nouvelle année si d'aventure c'est encore pire que 2016 ?

 

Mais, au coeur de cette litanie morbide, le coeur des hommes bat pour des jours meilleurs , un monde meilleur plus humain c'est pour demain ?

D'ailleurs il l'est déjà puisque partout des chercheurs travaillent jours et nuits pour inventer de nouvelles solutions à nos problèmes ou plutôt aux problèmes que nous nous sommes infligés pour avoir dit oui à tout ce que la science nous a mis entre les mains . La science est une société à responsabilités limitée et les hommes sont réputés responsables; alors nous sommes responsables de vouloir vivre mieux , plus longtemps , compétitifs et sans entraves dans nos désirs, même les plus fous ... Pourtant le prix de la vie est à géométrie variable selon les latitudes . Qu'à cela ne tienne , nous voulons un monde où plus personne n'aura besoin de faire le choix de sa destinée, les machines s'en chargeront pour nous et peut être mieux que nous car plus fiables

Un virus attaque et nous avons à portée de main la molécule salvatrice , pas à tous les coups mais presque, pas encore pour tous mais on ne choisit pas de naître ici là bas ...

Le cancer ? bientôt un vieux souvenir ,la recherche y travaille

Les guerres ? on y travaille aussi pour en finir , mais avant ,il faut en finir avec ceux qui voudraient nous faire la guerre .

La nourriture pour tous c'est en cours , les OGM et les aliments de synthèse c'est la réponse à la famine , la nature naturelle ne sera bientôt plus un problème , vive la nature sous contrôle, l'homme augmenté c'est la promesse d'en finir avec la souffrance et la médiocrité des hommes ordinaires, nous dit-on . Nous allons déjà dans l'espace avec Tour Opérator à la clef et nous sommes déjà en transhumance pour le post humain . Alors de quoi nous plaignons nous ?

En 2017 ,resterez vous sur la belle autoroute sans issue ou allez vous prendre la tangente ?

Un autre monde est possible il suffit d'y croire et de le vouloir .

 

Le texte qui suit, est de MICHEL PERRIN; à lire son livre «Monnaie de Singe» édité par Calmann-Lévy, en 1952.

Depuis lors, la Sinistrie a colonisé une bonne partie de la planète...

 

 

 

 

 

 

 

GUIDE DES VACANCES EN SINISTRIE

 

 

1/aperçu géographique

 

Limitée au Nord par les Monts Lugubres, à l'Est par la Plaine Morne, à l'Ouest par la Rivière Triste, au sud par la Côte Sinistre qui lui a donné son nom,la Sinistrie s'étend sur une surface de quatre mille kilomètres carrés, à laquelle il convient d'ajouter l'archipel formé par les îles de la Mort Lente et les îles de la Mort Subite.Le centre est occupé par la Vallée des Larmes, que sa fertilité relative a fait choisir pour y construire la capitale Morose.

 

 

2/aperçu historique

 

La Sinistrie a été découverte au début du siècle par l'explorateur français Faustroll.Les autochtones, rapidement exterminés, furent remplacés par divers groupes d'émigrants,venus d'Amérique ou d'Europe et qui ne tardèrent pas à se massacrer entre eux.Les survivants sont les Ancêtres de la population actuelle, dont le chiffre est difficile à évaluer en raison des exécutions fréquentes et massives.

Au point de vue politique, l'histoire de la Sinistrie se caractérise par l'alternance d'une anarchie sanglante et d'un despotisme cruel.

 

 

3/itinéraire

 

Pour visiter la Sinistrie, la saison la plus favorable est le printemps; on évitera ainsi les rigueurs de l'hiver pendant lequel le thermomètre descend souvent en dessous de 40° et celles de l'été caractérisée par des températures moyennes de 50° à l'ombre. On fera bien de se munir de sérums et de vaccins, le printemps étant la saison des épidémies ( variole,typhus exanthématique,peste, grippe sinistrienne...etc)

Aux chemins de fer Sinistriens, irréguliers,primitifs et souvent accidentés, on préférera les autocars lents, coûteux et inconfortables.

Le meilleur endroit pour passer la frontière est le col d'Ur, au centre des Monts Lugubres;on y accède du côté français par un funiculaire; sur le versant sinistrien,assez raide, la descente se fait à pied.Au bas de cette côte, une route médiocre aboutit à Malencontre, petite ville industrielle sans intérêt. C est de là que partent les principales lignes d'autocars vers l'intérieur.

 

En admettant que l'on se mette en route un Dimanche, voici comment se décompose un voyage de huit jours, laps de temps très suffisant pour visiter la Sinistrie

 

DIMANCHE

 

8 Heures-Départ de Malencontre, sur la place des Otages

 

8h15- Panne

 

11h30-Arrivée à Gougnafous.Visite de la ville.On essaiera de voir le musée généralement fermé, et qui ne contient d'ailleurs que d'assez piètres reproductions de toiles sans valeur.A la sortie du musée, on évitera l'horrible statue de Popis-Mirouze,bienfaiteur de la ville due au ciseau de Giron Palotin;

 

12h30-Déjeuner à l'hôtel du Grand Jeûneur

 

13h30-Départ de Gougnafous.La route très pittoresque,traverse d'abord la banlieue industrielle de Gougnafous (fabriques de masques à gaz,manufactures de cigarettes explosives..etc );elle longe ensuite la Without-water,principal fleuve sinistrien,remarquable par la rapidité de son débit et la laideur de ses rivages.

Constamment parallèle à la Withoutwater,la route traverse enfin la Vallée des Larmes,dont l'aspect désolant a inspiré plusieurs générations de poètes sinistriens.

 

20h-Arrivée à Morose ; Dîner à l'hôtel du Radeau-de-la-Méduse.La soirée pourra être employée à jouer au dominos, à la bataille,aux jonchets, ou à tout autre jeu autorisé par la loi.

 

LUNDI:Morose

 

La capitale de la Sinistrie mérite une visite détaillée.Le mieux est de prendre un guide;se méfier de ceux dont la casquette porte l'inscription»Ozficialguit»(au lieu de «Ofzicialguit») et qui sont en général des imposteurs; en les suivant,on risquerait d'être entraîné dans les quartiers mal famés.

La cathédrale souterraine très curieuse, n'est pas sans rappeler les catacombes parisiennes.Se munir d'une bougie et avancer avec prudence à cause des éboulements

Le château de Gonzague Ier, au nord Est de la ville, passe pour avoir été construit sur l'emplacement d'un volcan; les éruptions qui se sont produites récemment et ont ruiné l'aile droite donnent beaucoup de vraisemblance à cette hypothèse.Le style en est bâtard; remanié à plusieurs reprises par des architectes sans discernement, il est difficile de souscrire à l'opinion de Lucas-Underberg,célèbre critique d'art sinistrien, qui n'hésite pas à écrire, dans ses Beautés de la Sinistrie:»Blois, Chambord, Fontainebleau,Versailles,l'Escorial, le Palais des Doges et j'en passe ne sont que des taudis à côté du château de Gonzague Ier»

En sortant par la poterne nord-ouest,on remarquera sur la gauche, la Fontaine-aux-Pleurs,monument d'époque incertaine et dont la hideur agressive a souvent été notée par les voyageurs.

Plus loin s'élève l'Hôtel de la Fausse-Monnaie (ouvert de 10h à midi;pourboire);plus loin encore s'étend le parc Macabre,qui contient les deux cent cinquante trois monuments aux morts des différentes guerres civiles ( pourboire )

En descendant vers le centre par l'avenue de la légalité, on trouve facilement la place de la Liberté, bordée de beaux immeubles modernes(Prison des Hommes,Prison des Femmes, Prison militaire, Prison navale); de là , rayonnent les boulevards, ombragés de cactées en pot, souvent utilisées par les manifestants les jours d'émeute.

Dans les magasins des boulevards, les touristes pourront acheter des souvenirs typiques(papier à lettre,, buvards, gomme à effacer..etc);pour éviter que ces souvenirs soient saisis par la douane au retour, se munir d'une licence d'exportation modèle B106, dont la demande rédigée en seize exemplaires, doit être déposée au ministère du Commerce, Service des relations extérieures, escalier A, porte C, trois semaines environ avant la date à laquelle on veut obtenir la licence.

 

 

MARDI:

 

8 heures-départ de Morose sur la place des Veuves.

L'autocar prend la route de la Corniche, magnifique ouvrage d'art qui surplombe, à gauche la Rivière Triste, à droite le Ravin Sans-Retour.

D'un côté, comme de l'autre, la vue est impressionnante (ne pas se pencher)

 

12h30-Déjeuner dans le car(on se sera muni de sandwiches à Morose)

 

Vers 14h, accident (au Tournant de l'Epingle)Les morts seront enterrés sur place (ou immergés dans la Rivière Triste; les survivants attendront l'arrivée du car de secours.

 

20heures-Dîner et coucher au Tournant de l'Epingle.

 

 

MERCREDI,JEUDI

 

Attente du car.Chacun s'organisera de son mieux, tenant compte du fait que la Sinistrie est un pays neuf, où les communications présentent un caractère très net de lenteur et d'incertitude.

Ne pas trop compter sur le secours éventuel des paysans.;le Sinistrien est très réservé;fier et même ombrageux,il prend facilement la mouche;à moins de connaître parfaitement sa langue,il vaut mieux s'abstenir de lui parler;on cite plusieurs cas de voyageurs,frappés ou même tués par des Sinistriens auxquels ils s'étaient adressés,et qui avaient mal compris le sens de leurs paroles.

En revanche, on pourra profiter des loisirs procurés par l'attente du car pour étudier la flore de la région;elle se réduit à quelques touffes d'herbe sèche;d'une espèce très commune en Europe,et absolument impropre à la consommation.

 

VENDREDI

 

Vers 15 heures arrivée du car de secours

 

19heures.- .la température fraîchissante(on se munira de lainages) annonce l'approche de la côte.Le Brutal (vent de mer dont la vitesse atteint 180 kilomètres /heure) peut ralentir la marche du car;ne pas s'en inquiéter.

 

Vers 21 heures,arrivée à Promptes-Aygues,station thermale renommée pour ses eaux cyanurées;c'est là que les Sinistriens pauvres envoient leur parents riches qui tardent à mourir.

Dîner à l'hotel du Joyeux-Héritier.Le soir, visite du casino (roulette russe, tir aux vieillards,etc..)

 

 

SAMEDI

 

8 heures-Départ de Promptes-Aygues sur la place des Orphelins

 

12 heures-Déjeuner à Mâlacorne, »le diamant de la Côte Sinistre »,village de pêcheurs, célèbres pour ses cocus et ses affreuses poteries. Aprés le déjeuner,promenade sur la plage (faire attention aux gardes-côtes qui tirent à vue )

 

Vers 16 heures,retour à Mâlacorne,pour assister au jeu folklorique dit de la «Pêche-aux-Jaloux»; amusante et naïve réjouissance traditionnelle qui consiste à jeter à l'eau tous les maris du village;les touristes peuvent, si ils le désirent,y prendre part, moyennant une légère contribution aux frais.

 

Dîner et coucher à Mâlacorne

 

DIMANCHE

 

8heures- Départ de Mâlacorne et retour à la frontière par le plus court chemin

 

MICHEL PERRIN

 

 

 

 

 

 

 

Publié dans Interlude

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article