Norbert Wiener: Le Père de la Cybernétique

Publié le par Les RadiKals TrieuRs

NORBERT WIENER:LE PERE DE LA CYBERNETIQUE. 1894-1964 Dès sa septième année, il fut repéré comme un enfant prodige. Entré à l'université à 11 ans, il était à 18ans docteur es science de HARDVARD. Il y fut éléve de SANTANAYA ,un des principaux philosophes américains et à Cambridge,celui du mathématicien et philosophe Bertrand RUSSEL. Il parlait 14 langues, mais comme il le disait, il n'était à l'aise que dans le langage mathématique. De 1919 à sa mort en 1964, il fut professeur et chercheur au Massachusetts Institute of Technology, le fameux M.I.T .

Question de ses origines : Par son pére, linguiste distingué qui avait émigré de russie en amérique, il descendait du célébre médecin et philosophe de Cordoue,Maimonid (considéré comme le second Moise du judaisme)(1135-1204) un autre ancetre,Aquiba Eger,grand rabbin de Pozdan de 1815 à 1837 . Il a lui meme étudié son étonnante personnalité dans deux de ses ouvrages autobiographiques EX-PRODIGE et JE SUIS UN MATHEMATICIEN . il a également écrit quelques romans de science fiction mais c'est en tant que PERE DE LA CYBERNETIQUE qu'il a atteint sa renommée mondiale.

Nous allons nous intéresser à la démarche philosophique de Norbert Wiener pour montrer le lien entre religion et cybernétique. Son dernier livre, écrit juste avant sa mort en 1964, porte le titre pour le moins singulier « DIEU ET GOLEM ,SOCIETE ANONYME » ce qui pose immédiatement les jalons d'une attitude qui va bien au delà d'un matérialisme auquel on pourrait rattacher la cybernétique et les divers courants scientifiques. DIEU ET LE GOLEM , CYBERNETIQUE ET RELIGION La légende du GOLEM appartient à la tradition juive et en est une des plus étranges. Le Golem est un etre humanoide, artificiel, fait d'argile , animé momentanément de vie par une inscription sur son front.Dans la Kabbale, c'est une matière brute et sans forme.Dans le Talmud,le Golem est l'état qui précède la création d'Adam. Cette légende a inspiré de nombreux romans , pièces de théatre , films, musique et jeux vidéos et bien sur Walt Disney n'y a pas manqué ! Norbert Wiener place explicitement la cybernetique sous le signe de la légende du Golem qui module le mythe du double humain artificiel. GUSTAV MEYRINCK reprend dans son célèbre roman « le golem » paru en 1915, l'histoire du rabbin LOEW de Prague (1513-1610) »C’est alors que, dans le secret de la mémoire, se réveille en moi la légende du fantomatique Golem, de cet homme artificiellement créé auquel un rabbin expert en kabbalistique donna forme un jour ici même, dans le ghetto, à partir de la substance élémentaire, et conféra une existence d’automate dépourvue de toute pensée, en insérant dans sa mâchoire une formule chiffrée magique. » (Meyrinck, 2003, p.58) « Avec "Cybernétique et société "ou "De l'usage humain des êtres humains", écrit Norbert Wiener, j'avais examiné certaines conséquences morales et sociologiques de la cybernétique.je dis maintenant que la machine est l'équivalent moderne du Golem et j'entends discuter de l'activité créatrice dans son ensemble, sans séparer ce qui appartient à Dieu, à l'homme et à la machine » ce qui est clairement posé et lève toute ambiguité pour le développement de la cybernétique. D'ailleurs la référence de WIENER à la légende du Golem s 'est concrétisé quand Gershom Sholem dans une allocution le 17 juin 1965 à Rehovot pour célébrer l'inauguration du nouvel ordinateur construit par le docteur Haim Pekeris, donne solennement le nom de Golem à celui ci.il fait , en outre,du rabbin Loew, l'ancetre spirituel de Norbert Wiener.

Robert WIENER ne veut pas se perdre dans les subtilités de la métaphysique il « veut éviter les paradoxes qui proviennent des prétentions de la religion à s'occuper des absolus »seules certaines questions l'intéressent, celles de la communication et du contrôle qui lui semble empiéter sur la religion. « la connaissance est inextricablement liée à la communication ,le pouvoir au contrôle, l'évaluation des êtres humains à la morale et à tout le coté normatif de la religion, nous devons réexaminer nos idées sur ces problèmes à la lumière des plus récents développements de la théorie et de la technique » il propose donc de se libérer des tabous qui nous empêchent de traiter les êtres humains et les machines de manière identique, "si l'hérésie entraine un risque de damnation spirituelle, ce risque doit être accepté honnêtement et courageusement » la cybernétique apparaît réellement comme une nouvelle religion « il y a au moins trois questions en cybernétique qui me paraissent relever de considérations religieuses l'une concerne les machines qui apprennent; une autre, les machines qui se reproduisent elles mêmes enfin la coordination de la machine et l'homme » Apprendre est une faculté inhérente à l'homme la deuxième question est lié à la création , Dieu aurait crée l'homme à son image et la propagation de l'espèce peut aussi être interprétée comme une fonction par laquelle un être humain en fait un autre à sa propre image « la troisième question est aussi liée au problème de l'apprentissage.elle traite des relations entre la machine et l'être vivant et des systèmes incluant des éléments appartenant à ces deux ensembles,. Elle entraine aussi des considérations de nature normative et plus précisément morale elle examine quelques uns des pièges moraux les plus dangereux dans lesquels l'humanité risque actuellement de tomber,ENFIN ELLE EST RELIEE ETROITEMENT A UN GRAND CORPS DE TRADITIONS ET DE LEGENDES , CONCERNANT LA MAGIE ET DES PHENOMENES ANALOGUES » « j'ai indiqué que la réprobation associée jadis au péché de la sorcellerie s'associe à présent dans de nombreux esprits aux spéculations de la cybernétique » « DIEU est en quelque façon moins qu'absolument tout puissant IL EST EN LUTTE AVEC SES CREATURES ET PEUT PERDRE LA PARTIE » NORBERT WIENER le nouveau prophète qui nous annonce la nouvelle religion, la cybernétique il a marché dans les plates bandes de la métaphysique obsédé par les formules mathématiques qui ont court-circuités son cerveau et lui ont fait oublié que l'être humain est bien autre chose qu'une machine, qu'un amas d'organes et il a enclenché une transformation fondamentale non seulement de notre mode de vie sur terre mais de la terre elle même! Notre destin est entre les mains du Golem qui nous éloigne un peu plus chaque jour du processus naturel ; et il faut bien préciser que Wiener n'est pas qu'un théoricien de la nouvelle religion cybernétique, il a effectivement participé à la transformation des rapports entre l'humain et la machine..

Il a participé activement à la recherche militaire pendant la dernière guerre. Dans le cadre du projet A A PREDICTOR, il a mis au point avec d'autres chercheurs un dispositif de tirs anti-aérien capable de prévoir sur une base probabiliste les mouvements de l'ennemi, En effet, le dispositif AA Predictor efface la séparation entre homme et machine, devenus tous deux constitutifs d’un même système....

    Publié dans billets

    Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

    Commenter cet article

    Shu qui est dans le disque 26/07/2014 07:29

    Il y en a qui nous disent que la cybernétique est une science comme une autre et rien de plus. La lecture de cet article devrait faire changer d'avis a plus d'un. La cybernétique est la religion de l'ère post sapiens que les transhumaniste sont entrain de mettre en orbite sur la planète terre. L'homme n'a qu'à bien ce tenir. Si l'on écoute les théories des cybernéticiens transhumaniste nous sommes a la veille de la plus grande révolution de tout les temps. Et cette révolution n'est pas là pour la libération de l'homme face aux prédateurs qui l'asservisse depuis la nuit des temps . Non cette révolution est celle des machine contre le genre humain.